L'ECHANGE STANDARD

ALTERNATIVE ECONOMIQUE ET EQUILIBRE INDISPENSABLE

L'échange standard ou le reconditionné à neuf c'est faire du neuf avec du vieux.

Cette pratique qui consiste, en effet, à remettre à neuf un élément endommagé permet d’alléger la facture de réparation de l’ordre de 30 % en moyenne, et jusqu’à 50%, par rapport au prix du neuf.

Ces éléments, généralement garantis deux ans, répondent aux mêmes exigences de fabrication, de durabilité et de qualité que les pièces d’origine.

Les normes sont très strictes, avec des composants identiques. Ils profitent des dernières évolutions techniques (réduction des vibrations, du bruit, mise à jour de logiciels…) via l’utilisation de nouveaux composants et des méthodes de fabrication plus efficaces.

Ainsi, l’échange standard présente un rapport qualité/prix attractif, notamment pour des véhicules âgés à faible valeur vénale. Difficile de dépenser 1 000 € dans un turbo pour une voiture n’en valant pas plus que 5 000 €.

Ces pièces sont disponibles chez les plus grands équipementiers (Bosch, TRW, Valeo, par exemple) et la plupart des constructeurs généralistes.

Qu’elles soient mécaniques, électroniques, mécatroniques…, les pièces disponibles en échange standard sont liées à la diffusion d’un modèle d’automobile. C’est donc le respect des retours de pièces usagées qui procure en retour une pièce reconditionnée à neuf en échange standard à un prix défiant toute concurrence. 

L’échange standard n’est disponible qu’à partir de trois ou quatre ans après la commercialisation d’un nouveau modèle, et ce pour une dizaine d’années.

L’échange standard permet donc d’améliorer le taux de recyclage des véhicules pour lequel les constructeurs ont des obligations. Finalement, clients comme industriels y trouvent leur compte.